Contacts

Lomé, Togo

Nous sommes impatient d'avoir de vos nouvelles.

Lorsqu’il est question de pardon, il est courant d’entendre certaines personnes dire : « il/elle ne mérite pas mon pardon » ou « ce qu’il/elle a fait est impardonnable ». Ainsi cela laisse croire que le pardon se mérite ou est fonction de la gravité de l’offense.

Pour quelle raison devrais-je pardonner à quelqu’un qui m’a blessé.e ?

  • Le pardon libère

Le pardon est libérateur tant pour l’offensé que pour l’offenseur. Savoir qu’une personne à qui on a fait du tort nous pardonne est vraiment soulageant. En effet, quelqu’un qui vous a fait du mal a comme une dette envers vous.

Jésus dit qu’accorder son pardon est semblable au fait de remettre une dette à quelqu’un et de le renvoyer libre.

Et lorsque nous choisissons de pardonner, nous sommes en paix avec Dieu et nous pouvons bénéficier de sa grâce (Matthieu 18.34-35 ; Matthieu 5.23-24).

  • Une dette plus grande nous a été remise

Pierre, comme vous et moi, cherchait, auprès du Seigneur, une bonne raison de pardonner toutes les offenses qu’il pourrait vivre. Et Jésus nous répond par une parabole en Matthieu 18.21-35.

Celle-ci dit que la dette qui nous a été remise par Dieu est mille fois supérieure à celle qu’aucun individu ne nous devra jamais.

Jésus qui a raconté cette parabole est celui qui nous a créés et devant qui rien n’est caché. Il sait donc le mal qui vous a été fait. Jésus sait à quel point l’on a été ignoble envers vous. Il le sait, Il l’a vu. Jésus-Christ, votre fidèle ami sait ce que vous ressentez. Toutefois, il soutient que quel que soit le dommage subi, il n’excédera jamais celui que vous avez fait à Dieu et qu’Il vous a pardonné.

LIRE AUSSI :   UNE RENCONTRE MYSTERIEUSE

Jésus compare le tort qu’on peut subir sur Terre à une dette de 100 pièces d’argent et le tort que nous avons fait (et continuons de faire) à Dieu à une dette de millions de pièces d’argent et que nous ne serons jamais capables de payer (Matthieu 18.24).

Comment réussir à pardonner ?

Certaines personnes ont vécu des choses vraiment horribles et souvent se sentent incapables de pardonner bien que désireuses.

Jésus nous dit d’aimer nos ennemis et de prier pour ceux qui nous font du tort (Matthieu 5.44 – FRDBY). Toutefois, cette parole peut sembler difficile à appliquer.

Que faire alors quand j’ai du mal à pardonner ?

  • Il nous faut venir devant Dieu avec un cœur sincère et reconnaître que nous avons été blessé(e)s. Cela semble simple mais pour certaines personnes avouer qu’elles ont été blessées peut constituer un véritable challenge.
  • Choisir de pardonner. Pardonner est un choix. Nous ne le sentirons pas forcément au début, mais laisser partir l’autre est une décision à prendre.
  • Demander à Dieu de nous aider à pardonner et à marcher dans l’amour. Par nos propres moyens, il est dur voire impossible de pardonner. Nous avons besoin de l’aide de Dieu pour obéir à Son instruction.
  • Prier pour ces personnes. Nous pouvons demander à Dieu de les bénir, de leur accorder le bonheur de rencontrer Son Amour, Sa paix et Sa joie.
  • Demander à Dieu de nous restaurer. Restaurer signifie, ramener à l’état initial. Vivre une trahison, une blessure ou une injustice laisse des séquelles et peut nous conduire à nous fermer ou à devenir quelqu’un que nous ne sommes pas réellement. Pendant ce temps, avec le Seigneur, demandez-Lui de rétablir le véritable vous, de vous faire être la personne que vous seriez si cette blessure n’avait pas eu lieu.
  • En parler. Par moment, certaines choses ont une puissante emprise sur nous tant qu’elles n’ont pas été exposées. N’hésitez pas à parler de ce que vous avez vécu à une personne de confiance.
LIRE AUSSI :   J’ai un fort caractère et c’est comme cela !

Enfin libéré.e

En adoptant cette démarche, vous verrez progressivement vos cœurs être changés, libérés et guéris de toute douleur.

Le signe que vous aurez totalement pardonné est le suivant : lorsqu’on évoquera ou que vous penserez à cet évènement ou à cette personne, vous serez dans la quiétude, la paix, à la place de l’accusation, du remords, de la rancune, de la vengeance, de la honte, voire de l’indifférence. Vous vous surprendrez à l’excuser et à dire comme Jésus : « il/elle ne savait pas ce qu’il/elle faisait ».

Cliquez pour noter cet article!
[ Moyenne: 4 Totale: 5]

JIMSFAMILY

administrator

Jimsfamily est une communauté de jeunes Talentueux du monde entier. Nous confessons JESUS-CHRIST comme sauveur personnel et universel.

1commentaire

  • Avatar

    Boris A., 3 août 2020 @ 9 h 08 min Répondre

    Article très édifiant, que l’Esprit Saint nous aide à pardonner et aussi à faire le premier pas vers la personne qui nous a blessé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *